dimanche 16 avril 2017

Le choix du Vainqueur !

Homélie de la Veillée Pascale 2017

Chers amis de Paramé,

Que je suis heureux d’être avec vous ce soir…
Oui, que je suis heureux d’être avec vous si nombreux ! Merci d’être là.

Chers amis,
J’ai une grande et bonne nouvelle pour vous !
Je sens que quelque chose à changer ce soir…
Je sens que nous allons pouvoir faire du neuf ensemble !
Je sens votre envie profonde d’un changement dans notre monde… dans votre cœur !

Car l’heure est importante.
Nous sommes à la veille d’un choix crucial et essentiel.
Un choix si important pour chacun de nous ici.
Un choix si important pour votre vie… pour notre pays …
Pour le monde que nous voulons construire ensemble…
Et que nous lèguerons demain aux générations futures.

Oui, je suis heureux d’être là avec vous après ces 40 jours de campagne… heu de carême ! Ils ont peut être été durs ces 40 jours.
Ils ne nous ont peut être pas épargnés.
Mais ils nous ont d’abord et avant tout préparés à l’évènement de cette nuit, au choix qu’il nous reste à faire dans le secret de l’isoloir…
Pardon de nos cœurs…
Car c’est à vous, à nous de faire le bon choix.

Mais attention l’élection à laquelle je vous invite n’aura pas deux tours !
Le choix doit se faire une fois… pour toute la vie !
C’est un choix radical… et pourrait-on dire révolutionnaire.
Car c’est un choix qui oriente toute une vie !
C’est le choix de Merry, Elodie, Léa et Eline, jeunes adultes qui vont cette nuit être baptisés à l’église Notre Dame des Grèves comme 4503 autres adultes en France.
C’est le choix des 4 enfants et 4 collégiens qui seront baptisés ici au cours de notre célébration.
Oui, ces jeunes, ces enfants, ces adultes nous montrent la voie.
Ils ont choisi.
C’est le choix du Christ ressuscité ! C’est le choix de la victoire assurée !
De la victoire de la Vie sur la mort ! De la victoire de l’amour sur la haine ! De la victoire du pardon sur la rancune ! De la victoire de l’espérance sur le désespoir !
C’est la victoire de la joie sur la tristesse, victoire de la lumière sur les ténèbres, la victoire de la foi sur le doute !

Si le 23 avril, c’est dans le secret de l’isoloir qu’il nous faudra faire un choix,
ce soir, c’est devant le tombeau vide qu’il nous faut nous décider.
Serai-je comme Marie Madeleine et l’autre Marie qui courent pour annoncer que la Vie a gagné ? Ou resterai-je comme ces Romains et ces hauts dignitaires juifs enfermé dans mon doute, mon indécision ?

Car comme ont du le faire, il y a près de 2000 ans, les femmes qui voulaient embaumer le corps de Jésus, comme ont du le faire les deux marcheurs d’Emmaüs, comme ont du le faire Marie et les Apôtres au Cénacle, comme a du le faire Thomas l’incrédule, chaque nuit de Pâques est pour nous l’occasion formidable de dire « oui à la vie », « oui à la vie avec le Christ vivant ».

Pourquoi ? Parce que le Christ ne s’est pas contenté de promesses. Pour nous rejoindre, Il a tout enduré de notre condition humaine, jusqu’à la mort, et la mort sur la croix. Sans cesse, il a guéri les malades, pardonné aux pécheurs, accueillis les enfants et les plus petits, redonné vie à Lazare, au fils du Centurion. Pourtant, il ne nous a pas dit « demain, on rase gratis ». Non. Il nous a annoncé le bonheur pour tous dans ses Béatitudes. Mais sans cacher que le chemin serait parfois rude. Et que nous aurions régulièrement besoin de sa miséricorde, de son pardon pour nous relever et repartir. Qu’ils sont beaux tous ceux qui ont, ces derniers jours, oser vivre ce sacrement. Comme l’a écrit un chrétien des premiers siècles, il a fait de sa croix, l’arme de la victoire. Le champion de la liberté, c’est lui ! Le champion de la bienveillance, c’est lui ! Le champion de l’humanisme, c’est lui ! Le champion de la paix, c’est Lui !

Frères et Sœurs,
En cette belle nuit de Pâques, nous voici invités à choisir à nouveau le Christ, à fuir le Prince des ténèbres. Mais ce n’est pas tout ! J’ai besoin de vous ! J’ai besoin de vous pour être porteur de cette joyeuse nouvelle ! « Notre cœur n’était-il pas brulant alors qu’il nous parlait ? » Ensemble : Choisissons la vie ! Choisissons le Christ ! Vive la Vie ! Vive le Christ ! Amen !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire